La participation en ligne: la technologie comme outil ultime de participation?

La technologie en ligne peut-elle aider les villes et communes à stimuler la participation des citoyens à l’élaboration des politiques ? Michiel Nuytemans (@michielnu) de Tree Company a présenté sa vision dans le magazine Terzake et souligne la valeur ajoutée de l’ « e-participation » ou « participation en ligne » pour le paysage de participation.

Quelle est la valeur ajoutée de la participation en ligne ?

La participation numérique est un moyen accessible pour le citoyen de contribuer aux trajectoires de participations, où et quand cela lui convient. Ceci permet d’atteindre un groupe de citoyens élargi. Par ailleurs, elle rend possible une transparence étendue, en permettant de consulter le contenu d’un processus et de le clarifier pour des (non-)participants.

La participation est-elle plus qu’une collecte d’idées ?

La gamme des instruments et des méthodes en ligne est étendue. En s’orientant vers le dialogue, les personnes peuvent non seulement collecter les idées, elles peuvent également les échanger, les renforcer et les mettre au défi. Il existe déjà la possibilité de permettre aux citoyens de choisir des priorités, d’élaborer des propositions dans un dossier, de discuter en groupes fermés ou d’incorporer certaines formes d’engagement dans des idées.

En se concentrant sur le dialogue, les personnes peuvent non seulement collecter les idées, elles peuvent également les échanger, les renforcer et les mettre au défi.
– Michiel Nuytemans

Il est important de se servir de la bonne méthode, au bon moment et pour le bon projet. Dans un cas classique nous allons souvent utiliser les outils en ligne au début d’une trajectoire afin d’informer, recueillir les contributions et explorer les priorités. Souvent, ces idées seront développées pendant des évènements publics.

Est-ce que l’offre en ligne ne représente-t-elle pas un public niche ?

Il est vrai que certains groupes sont moins qualifiés en ligne, ou simplement moins présents en ligne. C’est la raison pour laquelle nous croyons profondément dans la complémentarité des réunions « en direct » avec les citoyens. D’une part nous encourageons les organisations à rassembler des personnes et d’apporter leurs contributions à nos plateformes. D’autre part, il y a souvent des événements “en direct” au cours d’une trajectoire de participation avec, par exemple, une attention particulière pour la présence de groupes cibles difficiles à atteindre.

Quels sont les facteurs de réussite dans une trajectoire de participation?

Une bonne communication pour lancer une trajectoire, la clarté de l’objectif de la trajectoire et ce qu’il se passera avec les contributions sont les trois éléments de base pour une trajectoire réussie.

Par ailleurs il est nécessaire d’avoir une bonne modération afin de surveiller et renforcer la qualité des contributions et de prévoir une plateforme accessible qui est simple et facile à utiliser. Bien des éléments sont renforcés par le fonctionnement des plateformes mises en place, mais ceci exige néanmoins aussi un bon accompagnement.

Nous sommes convaincus de la complémentarité de la participation en ligne avec des réunions « en direct » avec les citoyens.

Quels seuils vois-tu en ce qui concerne la participation des citoyens?

Le citoyen est inondé d’informations et de demandes de participation à nombreux sujets. Cela ne facilite pas la capacité d’une administration municipale à atteindre le citoyen avec ce type de trajectoires (trajectoires de participation, éd.).

Trop d’initiatives et trop d’initiatives peu réfléchies risquent également de créer une fatigue de participation parmi les citoyens. II est donc impératif de se servir de la participation de manière délibérée et de ne pas se précipiter pour l’entamer.

Que trouves-tu ton projet le plus réussi?

Grâce au budget civique du district d’Anvers, les citoyens peuvent distribuer plus d’un million d’euros sur de nombreux projets concrets. Étape par étape ensemble avec le district, nous construisons progressivement des possibilités en ligne. Une grande réussite : plus de 200 projets pour le budget civique ont été soumis sur notre plateforme.

Nous contribuons à une trajectoire qui s’améliore chaque année et qui renforce et implique de plus en plus de citoyens.

Les petites communes peuvent-elles également prendre part à la participation citoyenne?

En raison des budgets limités des petites communes, il y a souvent moins d’opportunité pour un travail sur mesure. Elles font mieux de faire une réflexion sur les dossiers où la participation en ligne offrirait la plus grande valeur ajoutée. Souvent, un petit budget et l’emploi intelligent de certains outils sont déjà suffisants pour beaucoup accomplir.

Souvent, un petit budget et l’emploi intelligent de certains outil sont déjà suffisants pour beaucoup accomplir.

Quelles sont les ambitions futures ?

Nous accompagnons volontiers les villes et communes avec des projets concrets sur toutes sortes de thématiques. C’est également agréable quand on peut travailler sur une trajectoire plus longue avec une municipalité au sein de laquelle on peut élaborer plusieurs projets, au-delà des initiatives uniques. Cela nous permet de réaliser une stratégie ensemble et d’écrire une histoire plus longue.

Démarrer avec la participation en ligne? Contactez-nous pour s’en discuter!